Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Stanislas

vendredi 17 décembre 2021 à 08 h 38

« Non pas lever de soleil mais éveil de la ville. Uniformité hori­zon­tale et gra­dient ver­ti­cal. Du blanc-gris du ciel, au blanc émaillé de taches de la ville, cou­leur rou­geâ­tre des toits, marron des arbres, vert de la pelouse. Ceci pour le gra­dient. Étalement, enca­dre­ment ten­ta­cu­laire de la ville. Continuité et dis­conti­nuité. Continuité des immeu­bles, du bruit de fond du périph’, de la longue et pelouse verte du parc, des tours de stade, de la faran­dole des pro­me­neurs de chiens. Continuité de la vie. Et moi, en sus­pens, dis­continu, à l’arrêt, hors de la ville. Hors de cette ville que je n’habite plus encore, qui ne m’attend pas. Je ne suis pas dans une boîte ; la ville est dans un cache, de lumière. Je m’y plonge et m’empare de celle-ci ; la rejoins. Non plus un balcon en forêt, mais sur­plom­bant la faune d’une ville. Je veille du haut et du bas. Du haut de la col­line et du bas du lingot supé­rieur. La ville et la tour. De même, les tours duo s’oppo­sant aux tours du bas, che­mi­nées d’Ivry tra­mées par leur pana­che. Plus de temps ; seu­le­ment de la durée. Subjective, com­pres­si­ble et dila­ta­ble. Tentative de retrou­ver l’hor­loge dans les tours de piste. Impatience, par­fois. (...)
Je donne à la ville ; elle me rend. Discontinuité aussi des taches de ver­du­res au milieu d’une mer de béton. La ville rêvée dis­pa­raît dans la brume avec la Dame de Fer fan­tas­ma­ti­que. Reste la ville, la vie, la vraie. Impressions de v(e)ille. »

Stanislas

Partager sur :