Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Roberta

jeudi 13 janvier 2022 à 16 h 18

« Un vrai voyage à tra­vers les cou­leurs, les gens, les avions, les fumées des établissements, les chiens et leur maî­tres·­ses… Un voyage aussi dans les pen­sées et les émotions. Inévitablement le cou­cher du soleil rap­pelle l’exis­tence et sa fuga­cité. Les der­niers ins­tants sont les plus puis­sants et pas­sent très vite. Le cœur reconnait la fin, et se met à battre plus inten­sé­ment. J’ai pensé aux soleils de notre vie, qui se pré­sen­tent à illu­mi­ner notre chemin et après « par­tent » ailleurs. On est tous/toutes des soleils pour les autres, des gens de pas­sage qui illu­mi­nent (qui plus qui moins) des lieux, des gens…
Au bout d’un moment, j’ai regardé le ciel mieux et j’ai compté les avions. 9, après 10, après 12… ils étaient comme des peti­tes sar­di­nes dans la mer. J’ai sur­tout regardé le côté qui donne sur Paris car la jour­née était magni­fi­que et je ne vou­lais pas perdre cette lumière.
Bizarre, car je n’avais pas capté la lumi­no­sité de la jour­née, ce matin. Ce lieu est alors un moyen d’aper­ce­voir mieux ce qui est déjà là. C’est étrange com­ment obser­ver soit une acti­vité peu pra­ti­quée sinon par des rai­sons spé­ci­fi­ques (le doc­teur, les artis­tes, les pho­to­gra­phes). Toujours une « raison » néces­saire pour le faire. Alors que cela est une voie d’acti­vité en soi, sans raison / uti­lité « pra­ti­que ».
Dernier point que m’a touché c’est le jeu entre le soleil et la lune. Ce matin je regar­dais une inter­view à un astro­naute qui disait que la lune, même en satel­lite de la terre, est magné­ti­que­ment plus atti­rée par le soleil. Mais reste à côté de notre pla­nète. Et dans ce jeu de relais je trou­vais beau de penser la lune comme une vraie alliée de la terre. Bon bref, un vrai voyage poé­ti­que, exis­ten­tiel, silen­cieux, une chance à vivre et lais­ser aussi dispo pour après ? Merci. »

Roberta

Partager sur :