Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Fanny

samedi 16 octobre 2021 à 17 h 58

« Au com­men­ce­ment je ne vou­lais pas rester. Il fai­sait chaud et j’appré­hen­dais ce moment seule avec moi-même et mes pen­sées. Je ne vou­lais pas rester 1 heure, cela me parais­sait trop long. J’ai com­mencé par regar­der par­tout et nulle part à la fois, je n’arri­vais pas à me concen­trer sur un endroit, un bâti­ment ou des per­son­nes. Puis j’ai aperçu une boule, une sphère plutôt qui sem­blait monter et des­cen­dre au loin, à gauche de la tour Eiffel. Cela m’intri­guait et m’a aidé à me concen­trer et à pren­dre le temps d’obser­ver et d’accep­ter de ne rien faire : que c’était okay de ne pas courir par­tout, de penser et d’obser­ver. Être seule avec soi-même n’est pas facile sans les dis­trac­tions habi­tuel­les ou le fait d’être plon­gée dans son tra­vail. Alors j’ai pleuré. Contradictions des émotions : res­sen­tir la paix, la tris­tesse et à la fois la joie quand un enfant m’a vue d’en bas et m’a saluée. Après cette étape d’accep­ta­tion de mes émotions, j’ai pu regar­der plus atten­ti­ve­ment et reconnai­tre les chan­ge­ments. Les lumiè­res qui com­men­cent à s’allu­mer, les gens qui par­tent du parc, les fumées au-dessus des autres, les grues qui s’illu­mi­nent, les avions aussi. Ne pas savoir l’heure était obsé­dant au début puis obser­ver la course du soleil me rap­pe­lait qui oui, les minu­tes s’enchai­naient. Voir la lune et le soleil en se met­tant au " bon endroit " de l’abri était beau.
A la fin je ne vou­lais plus sortir. Cette pause, cette paren­thèse était incroya­ble. Ce n’était pas ce à quoi je m’atten­dais. Trop d’émotions, tou­jours. Merci. »

Fanny

Partager sur :