Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Elisa

mercredi 15 décembre 2021 à 08 h 37

« En arri­vant, je suis contente que le Tour Eiffel soit un fan­tôme au loin. Je recense : les tours, l’hôtel Campanile, la grue illu­mi­née, la Porte de Montreuil et l’hôtel Ibis, le quar­tier chi­nois du 13e arron­dis­se­ment, le rocher en toc du zoo de Vincennes. Je reconnais. Je trace un plan à l’inté­rieur. Vue de proxi­mité sur quel­ques insec­tes, mou­che­rons, qui vien­nent se coller à la vitre si propre. Au bout de plu­sieurs minu­tes j’y vois la trace lais­sée par une tête posée contre, le gras des che­veux, l’empreinte papil­laire d’un·e veilleur·euse avant moi. Je prends toute la ville dans ma poi­trine et j’en ai la nausée. Le ciel comme sou­vent enfume le pay­sage en masse grise. La ville des­sous. À mes pieds, pro­me­neur·eu­ses, jog­geur·eu­ses, chiens et chien­nes et leurs humain·es. Personne ne me voit veiller et je ne sais plus si je veille sur le dehors, ou le dedans, l’odeur du bois, la tem­pé­ra­ture confor­ta­ble, mes pieds froids, la nausée, moi. A un moment, deux ado­les­cents me voient, une salue, je leur réponds, je me demande ce qu’elles se disent, je souris, je ne suis plus seule. Brouhaha inces­sant du réveil de la ville et du parc, cor­neilles, mouet­tes, ados qui crient, chiens qui aboient, jog­geurs bavards, péri­phé­ri­que à quel­ques cen­tai­nes de mètres. Dehors, dedans. Il ne neige pas, il ne pleut pas, je regarde le ciel, j’ai l’impres­sion qu’il va faire beau. »

Elisa

Partager sur :