Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Christophe

vendredi 3 décembre 2021 à 08 h 24

« J’ai tou­jours aimé l’aube. D’aussi loin que je me sou­vienne, ce moment par­ti­cu­lier me touche, me « trans­porte ».
L’aube est une fron­tière que nous tra­ver­sons chaque jour – à moins que ce ne soit elle qui nous tra­verse ? C’est le moment du pré­sent, qui est lui aussi une fron­tière entre le passé et ses abimes inson­da­bles et le futur infini, hypo­thé­ti­que, poten­tiel. L’aube « est ».
Comme une invi­ta­tion à être dans le pré­sent, dans l’ins­tant pré­sent, l’aube nous accueille autant que nous l’accueillons. Moment de tran­si­tion, où les cor­neilles crient et s’agi­tent, où ce sont les chiens qui pro­mè­nent leur maître encore som­no­lent, où s’anime len­te­ment très len­te­ment, la ville et son brou­haha loin­tain.
Je déteste dormir dans une pièce obs­cure. Ces cham­bres d’hôtels et leurs dou­bles rideaux épais sont un cau­che­mar que je chasse tout de suite en pous­sant la lourde toile sur le côté. Sentir la nuit, c’est pou­voir avoir la chance de sentir l’aube à son réveil. Quoi de plus beau pour se réveiller le matin ?
Merci pour ce beau moment. »

Christophe

Partager sur :