Témoignages

La Maison populaire / Saison 21-22

La Maison du parc du 02/10/2021 au 02/10/2022

Axel

mercredi 15 décembre 2021 à 15 h 53

« Ça sent le bois, je n’ose pas m’appro­cher trop près. Je vois la Tour Eiffel, mais je n’ai pas de repè­res. Pas encore. Où est ma maison ? Face à moi des tours, des grands immeu­bles. Comme là où j’ai grandi. On était au 8ème et de ma fenê­tre je voyais d’autres immeu­bles, d’autres mai­sons et la col­line du Gardon. C’est du côté de Marseille. Celui ou celle qui est dans un immeu­ble me regarde-t-il ? On me voit ? Les gens en bas sont comme les écrans des télé­pho­nes por­ta­bles dans les salles de spec­ta­cle : ils bou­gent et le regard est attiré. Un garçon au pull bleu joue avec un ballon bleu. Très peu de per­son­nes lèvent les yeux. Je les observe mais je suis invi­si­ble. Un mou­che­ron sur la vitre. Les lumiè­res des grues étaient-elles déjà allu­mées ? Le pay­sage parait écrasé. Je reconnais cette tour du 13e arron­dis­se­ment. J’ai des repè­res, ça y est. Quand je marche, je suis ins­pi­rée, j’ai plein d’idées. Immobile, je passe du coq à l’âne. Je me dis que rien ne change. Mais si, c’est imper­cep­ti­ble. Je sens des peti­tes gênes au niveau du dos. Je me déplace pour bais­ser le ther­mo­stat du radia­teur. Plus la lumière du jours baisse, plus je me vois. Je veux dire, je vois le reflet de mon corps, son contour, sur la vitre. Mes yeux font le point. Premier plan, arrière-plan. Je ne regarde plus face à moi, mais sur les côtés, pour ne plus me gêner. Quelle heure est-il ? C’est long, mais c’est pas long. Il n’y a plus per­sonne en bas. Les nuages bou­gent. C’est l’heure. Je n’ai pas parlé, ne je n’ai pas fait les 100 pas. Seulement entendu mon ventre gar­gouiller. Il n’est pas tard, mais c’est fini. »

Axel

Partager sur :