La Performance

Veiller. Expérimenter. Garder ses sens en éveil.

(Re)découvrir un paysage à l’aube ou au crépuscule.

Prendre de la hauteur sur la ville, prendre part à la vie de la ville. C’est ce que la performance le Cycle des Veilleurs propose.

Au cours d’une année, 730 personnes contribueront à la veillée collective - un spectacle silencieux et paisible de 365 jours - pour veiller sur la ville.

Venez participer à une expérience individuelle et collective inoubliable !

Une création monumentale ouverte à toutes et tous

Le Cycle des Veilleurs, créée par Joanne Leighton, est une œuvre chorégraphique, fédératrice, tissant des liens entre les citoyens et ouverte au plus grand nombre. Avec cette performance participative créée dans le contexte des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l’artiste propose aux habitants de « veiller » leur ville et leur région, chaque matin et chaque soir, une heure au lever du soleil et une heure au coucher du soleil, depuis un point culminant.

Joanne Leighton est une chorégraphe et pédagogue belge, d’origine australienne, installée en Île-de-France, dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale et évolutive. Sa démarche explore les notions d’espace et de site comme un tout, un commun peuplé de territoires, d’identités, d’espaces interdépendants.

Cette performance unique, montée dans une version inédite dans le contexte des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 sur le territoire francilien, fait référence à la nature cyclique des Veilleurs et aux cinq anneaux entrelacés des JOP, symbole de l’universalité de l’esprit olympique, représentante de l’union et de la rencontre des athlètes et des spectateurs du monde entier pendant ce grand évènement.
Joanne Leighton

La qualité d’une présence

Être présent dans un site spécifique, acteur·rice - observateur·rice, questionner l’espace et comment on le perçoit et le reçoit avec ses sens en éveil, ouvrir son regard à perte de vue et éprouver la rencontre entre notre corps et ce paysage que l’on découvre ou redécouvre… Voilà le sens de cette performance pendant laquelle chaque participant fera l’expérience d’une notion fondamentale dans la pratique chorégraphique : la qualité d’une présence.

Saison 21/22 à la Maison du Parc, entre Montreuil et Bagnolet

La saison 21/22 du Cycle des Veilleurs créée par Joanne Leighton se tiendra du samedi 02.10.2021 au dimanche 02.10.2022 sur le toit de la Maison du Parc Départemental Jean-Moulin-Les Guilands, entre Montreuil et Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, territoires des futurs Jeux de Paris 2024. Cette première édition pilotée par la Maison populaire de Montreuil et ses partenaires incarne cette volonté de développer des projets hors les murs afin de mettre en récit le territoire, de solliciter les habitant·es pour qu’ils deviennent acteurs et actrices des projets culturels de leur ville. Un objet-abri unique est créé spécialement pour cette édition, conçu par le designer et scénographe Benjamin Tovo, sur un point culminant, dominant un paysage urbain en pleine mutation. Cette première année est amenée à être prolongée dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

365 jours, deux fois par jour

Chaque matin et chaque soir, une personne veillera la ville et sa région, une heure au lever et au coucher du soleil pendant 365 jours. 730 participants sont donc attendus lors de cette saison 21/22.

Être Veilleur

Au jour et à l’heure choisie, le Veilleur rejoint l’objet-abri installé sur le toit de la Maison du Parc, et veille la ville pendant une heure.

Depuis ce refuge, le Veilleur veille les villes de Montreuil, Bagnolet et Paris, fait une pause dans l’agitation quotidienne. Ce moment en-dehors des contingences du quotidien est un temps privilégié que chaque Veilleur se donne à lui-même. À la fois acteur et observateur, il ou elle participe à une expérience singulière, ouvre son regard à perte de vue et éprouve la rencontre entre son corps et ce paysage qui l’entoure… Voilà le sens de cette performance pendant laquelle chaque participant·e fera l’expérience d’une notion fondamentale dans la pratique chorégraphique : la qualité d’une présence.

Après la veille, le Veilleur témoigne de ses impressions, pensées et sentiments dans un journal de bord qui constituera le Livre des Veilleurs à la fin du projet.

Être Veilleur, c’est aussi participer à un atelier préparatoire en amont de la veille et être invité à des temps forts, comme les rencontres trimestrielles pour partager son expérience avec d’autres veilleurs, rencontrer la chorégraphe Joanne Leighton, les danseur·euses de la compagnie WLDN ou encore prendre part à la cérémonie de clôture à la fin du projet.

S’inscrire

Tout le monde peut devenir Veilleur. Si vous souhaitez vous inscrire pour la saison 21/22, vous pouvez le faire depuis notre site internet, à partir du jeudi 2 septembre 2021, date d’ouverture des inscriptions.

Si vous voulez être l’un des premiers Veilleurs et que vous avez envie de vous engager, de vous impliquer plus profondément dans le projet, en y consacrant une partie de votre temps, vous pouvez devenir accompagnateur bénévole. Pour en savoir plus sur les modalités et ce que chaque rôle implique, regardez notre page Participer. Si vous avez d’autres questions sur le projet, visitez notre page FAQ.

Participer

La date d’ouverture des inscriptions
pour la saison 21/22 du Cycle des Veilleurs est ouverte depuis le jeudi 2 septembre 2021 à 14 h. Il reste des places.
La première veille débute le samedi 2 octobre 2021 à 18 h 27.

Comment devenir Veilleur ?

Toute personne âgée de plus de 16 ans est invitée à participer au Cycle des Veilleurs : il suffit de choisir une date via le calendrier sur ce site, en précisant ses coordonnées. L’inscription est gratuite. Avant de vous inscrire, merci de lire attentivement cette page.

Chaque Veilleur peut choisir sa date et son heure de veille (lever ou coucher du soleil). Il est possible de donner un sens personnel à sa participation en choisissant un jour spécifique. Une seule date peut être réservée par personne. Si d’autres créneaux deviennent disponibles au cours de l’année, ils seront remis à jour et l’info sera publiée sur les réseaux sociaux. Chaque veilleur ne peut participer qu’une seule fois.

Les heures du calendrier sont les heures du lever et du coucher du soleil. Le matin, la veille commence exactement au lever du soleil, le soir exactement une heure avant le coucher du soleil. En tant que Veilleur, vous serez invité à rejoindre votre accompagnateur 30 minutes avant le début de la veille, à l’adresse de la performance, à la Maison du parc Jean-Moulin Les Guilands. L’accompagnateur vous accueillera et vous orientera jusqu’à l’objet-abri. Après votre veillée, comptez 30 minutes supplémentaires, le temps de vous faire prendre en photo sur le toit de la Maison du parc et de pouvoir écrire vos impressions dans le livre des Veilleurs. Votre participation vous engage à passer l’heure de votre veille seul dans l’objet-abri, sans aucun moyen de communication (pas de téléphone portable ou d’appareil-photo), sans montre. Vous acceptez que votre photo ainsi que votre nom et vos souvenirs soient publiés dans la rubrique Témoignages de ce site et dans d’autres médias, ainsi que dans le Livre des Veilleurs.



Une fois inscrit, vous recevrez une confirmation par e-mail avec votre date et toutes les informations importantes concernant votre participation et les événements auxquels vous êtes convié.

À quels événements en dehors de sa veille le Veilleur participe ?

Les ateliers préparatoires :
En amont de la performance, chaque personne prenant part au projet sera invitée à assister à un atelier préparatoired’une durée d’1 h 15 environ à la Maison du Parc. Ces ateliers de pratique artistique regroupent tous les 15 jours, environ 30 futurs participants aux veilles. Lors de cet atelier, un artiste formé par Joanne Leighton vous présentera le concept de la performance et vous montrera des exercices pour vous mettre en situation de veille. Ces exercices sont conçus pour vous préparer à rester concentré pendant une heure en un seul endroit – l’objet-abri - et à percevoir consciemment votre propre corps, vos pensées et vos sentiments ainsi que votre environnement. Les questions d’organisation seront également clarifiées dans cet atelier, auquel vous devez assister pour participer à la veille.

Les rendez-trimestriels et la grande fête de clôture :
Tous les 3 mois, des soirées de partage sont organisées pour les Veilleurs et les accompagnateurs des 3 mois précédents. Ces rencontres permettent de lire des textes des Veilleurs et de montrer des images de la vie de la performance. Ces temps d’échange sont aussi l’occasion de rencontrer la chorégraphe Joanne Leighton et les artistes, danseurs et danseuses associés au projet.

À la fin de la saison 21/22, une parade prévue le 2 octobre 2022 réunira les 730 Veilleurs et accompagnateurs, pour fêter cette veille monumentale et passer le relais à un autre lieu de veille, pour la saison 22/23 du Cycle des Veilleurs. Le projet vit aussi de l’échange d’expériences des participants - ne manquez pas ces rendez-vous !

Prolonger l’expérience et devenir accompagnateur

Une fois que vous avez participé au Cycle des Veilleurs en tant que Veilleur, vous pouvez, si vous le souhaitez, devenir accompagnateur. L’accompagnateur est la personne qui veille sur le Veilleur. Il s’agit d’accompagner bénévolement sur une certaine période, sur les veilles du matin ou du soir par exemple, un Veilleur. L’accompagnateur est l’interlocuteur sur place à la Maison du parc qui accueille le Veilleur et reste présent pendant toute la durée de la veille et juste après. Il prend en photo le Veilleur, recueille ses impressions de veille. Pendant la veille, il est installé dans une pièce annexe située à côté de l’objet-abri.

Qui peut participer en tant qu’accompagnateur ?

  • Vous devez être âgé d’au moins 18 ans, et ne pas être sujet au vertige
  • Vous devez avoir déjà participé à une veille de votre choix.
  • Vous participerez à une réunion qui vous préparera à votre rôle et vous fournira des informations plus approfondies sur le projet.
  • Vous acceptez d’accompagner un Veilleur au lever et/ou au coucher du soleil pendant au moins une semaine au cours de l’année de veille.
  • Chaque veille nécessitera environ deux heures de votre temps.
  • Si vous souhaitez être accompagnateur, vous pouvez nous contacter.

Lexique de la performance

La performance Le Cycle des Veilleurs, dont le montage suit un protocole bien précis, dispose de son propre champ lexical. Pour mieux appréhender le projet, voici les principaux éléments de langage.

La Veille : On entend par veille, le temps durant lequel le veilleur est seul dans l’objet-abri, aux horaires exacts indiqués. Le matin, la veille débute à l’heure du lever du soleil. Le soir, la veille débute une heure avant le coucher du soleil, et se termine donc à l’heure du coucher du soleil. La veille est, autant que possible, silencieuse, debout et immobile.

Le Veilleur : chaque Veilleur choisit sa date de participation au projet et ne peut veiller qu’une seule fois. Le projet est ouvert à tous (à partir de 16 ans), sans sélection aucune, selon l’ordre des demandes, selon les disponibilités dans le planning. Le veilleur veille systématiquement seul. Il doit être coupé de toute contingence matérielle (pas de montre, de téléphone portable… etc.).

L’Objet-abri : l’Objet-abri est le décor architectural dans lequel le veilleur se situe durant son heure de veille. Il est implanté, si possible, sur une situation relativement haute de la ville, comme sur un bâtiment existant. Le veilleur doit pouvoir voir et être vu. Cet objet-abri est éclairé (intérieur et extérieur) durant l’heure de veille. Réalisé par le scénographe Benjamin Tovo, ce décor est créé de toute pièce pour chaque site.

L’atelier préparatoire : Le veilleur est invité à suivre un atelier préparatoire en amont de sa veille. Cet atelier d’une heure est obligatoire.

L’Annexe : l’Annexe est un espace, à proximité de l’objet-abri. Elle permet au veilleur et à l’accompagnateur d’attendre l’heure exacte du début de veille. Après la veille, c’est dans cet espace que le veilleur écrit ses impressions.

L’Accompagnateur : l’accompagnateur bénévole est une personne responsable qui s’engage à accompagner des veilleurs sur une période ponctuelle ou régulière. Il a lui-même été veilleur au préalable.

Les Traces : le travail de récupération des traces (photos, écrits…) constitue une partie intégrante du Cycle. Des Veilleurs. L’accompagnateur prend une photo du paysage environnant de son choix pendant la veille et une photo du veilleur à l’issue de sa veille. Le veilleur est invité à écrire dans le Livre du Cycle des Veilleurs. Ces traces sont publiées régulièrement sur le site web du projet et se retrouvent dans la publication éditée à la fin de la performance.

Les rencontres trimestrielles : Chaque trimestre, les veilleurs qui ont déjà veillé sont invités à une soirée composée de lectures, de danses et d’échanges, en présence de Joanne Leighton et des partenaires du projet. Ces rencontres constituent un espace de réflexion convivial et un moment de partage important.

Saison 21-22

Le Lieu

La Maison du Parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

La Maison du parc

La Maison du Parc est située au sein du Parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands (26 hectares), né de l’union du parc communal des Guilands à Montreuil et du parc départemental Jean-Moulin à Bagnolet. Ce parc est devenu au fil des années un centre d’intérêt territorial de par sa qualité paysagère variée mêlant lieux intimistes et perspectives sur Paris et Montreuil.

Situé au sommet de la Maison du Parc, l’objet- abri a été imaginé par le designer Benjamin Tovo. C’est depuis cet abri que se déroule la veille.

Territoire au coeur des olympiades de 2024, le Département de la Seine-Saint-Denis veut faire de cet événement et de son Olympiade culturelle un événement festif, populaire et inclusif. C’est pour cela que le Département a souhaité s’impliquer dans Le Cycle des Veilleurs. Le projet place en son coeur les habitant·es du territoire, et crée une communauté riche de sa diversité, à laquelle il est proposé de partager et d’exprimer un rapport différent à la ville, aux paysages, au temps. Cet engagement reflète la volonté du Département d’accompagner des projets ambitieux, singuliers et inclusifs, au travers desquels la création contemporaine permet de faire évoluer le regard sur le territoire ou apporter un souffle nouveau en cette période de crise.


L’objet-abri

Objet-Abri

Cette structure unique sera visible depuis de nombreux points de vue de la ville et du parc. Debout seul, le veilleur entrera à l’intérieur de la structure en bois et en verre, sans téléphone ni autre distraction, pour veiller la ville pendant une heure au lever ou au coucher du soleil. Illuminé à l’heure de chaque veillée, l’abri est entièrement accessible. Des instructions supplémentaires seront données aux participants sur les points de rendez-vous entre le Veilleur et l’accompagnateur, et comment accéder au bâtiment.

Le projet de WLDN/Joanne Leighton, avec Benjamin Tovo en tant que scénographe, s’inscrit dans un dialogue avec un lieu précis. C’est à travers l’objet-abri créé que le veilleur observe la cité, la région. Cette structure manifeste la présence d’un regard tourné vers la ville. La fenêtre qui accueille le veilleur prend la forme d’un couloir vitré à ses deux extrémités, un sas au bout duquel se trouve la ville. De part et d’autre du volume se détache un viseur qui plonge sur la ville tout en la cadrant. Un contraste se créé alors pour le veilleur entre les dimensions restreintes du sas et l’immensité d’un paysage, d’une ville, qui se déploie sous ses yeux. Le corps est contraint tandis que le regard peut s’échapper.


Benjamin Tovo – designer

Benjamin Tovo s’est formé à l’ENSAAMA Olivier de Serres et l’ENSCI - Les Ateliers. À la recherche d’expressions simples, percutantes et enveloppantes il accorde autant d’attention à la circulation et à la praticité du lieu qu’à la précision de ses lignes, textures, couleurs et reflets.

Benjamin Tovo rencontre Joanne Leighton en 2010 à l’occasion de leur première collaboration sur le projet Les Veilleurs de Belfort. À l’époque, accompagné de Nounja Jamil, ils conçoivent ensemble l’objet-abri, micro-architecture destinée à accueillir dans la ville la performance de cette pièce. Benjamin et Nounja proposent plusieurs relectures de cet objet pour les villes de Rennes, Laval, Haguenau, Freiburg et Évreux, puis Benjamin prend seul le relai pour les éditions suivantes à Dordrecht, Graz, Munich et Hull.

www.benjamintovo.com

La FAQ

Si vous avez une question, nous avons probablement la réponse !

Quel âge dois-je avoir pour participer ?

La performance est ouverte à toutes les personnes de 16 ans et plus. De 16 à 18 ans, une autorisation parentale est nécessaire pour participer. Les participants peuvent choisir leur propre date et heure dans le calendrier en fonction des disponibilités.

La participation est-elle gratuite ?

Oui, la performance est un événement gratuit pour les Veilleurs ou les Accompagnateurs, il n’y a pas de frais de participation.

La saison 21/22 du Cycle des Veilleurs est-elle accessible aux personnes à mobilité réduite ?

Oui, un ascenseur est disponible à la Maison du Parc pour les personnes à mobilité réduite. Sinon, l’accès s’organise par les escaliers menant au toit. Nous ne recommandons pas aux personnes ayant le vertige de participer à cette performance.

Puis-je réserver une place pour quelqu’un d’autre ?

Oui, vous pouvez réserver une date de veille pour quelqu’un d’autre si cette personne n’est pas en mesure de le faire elle-même. Veuillez d’abord vérifier que cette personne est vraiment engagée et intéressée par le projet et disponible pour la veille. Les dates de l’atelier préparatoire seront communiquées après l’inscription.

Comment se rendre à la Maison du Parc départemental Jean Moulin Les Guilands ?

Vous devez vous rendre à la Maison du Parc par vos propres moyens. L’adresse est au 11 rue de l’Épine, 93170 Bagnolet. Si vous venez en métro, l’arrêt le plus proche est Gallieni (ligne 3). Prévoir 12 minutes de marche. Si vous venez en voiture, un parking est disponible sur place pour chaque Veilleur.

Vais-je recevoir une formation ?

Oui, afin de participer à la performance, chaque Veilleur doit participer à un atelier préparatoire obligatoire qui vous donnera toutes les clés et la compréhension de ce projet artistique. Les dates des ateliers seront annoncées lors de votre inscription.

Combien de temps dure chaque veille ?

La veille dure une heure. Le matin, la veille commence exactement au lever du soleil et dure une heure. Le soir, la veille commence précisément une heure avant le coucher du soleil et se termine au coucher du soleil.

Où va se dérouler la veille ?

Vous passerez votre heure de veille dans un Objet-abri - une pièce en bois avec deux grandes fenêtres -, qui sera situé sur le toit de la Maison du Parc. Ses fenêtres d’observation donnent sur les villes de Bagnolet, Montreuil et Paris. L’abri est une construction temporaire résistante aux intempéries, ventilée et chauffée.

Que va-t-il se passer pendant la veille ?

Une demi-heure avant le début de votre veille, vous rencontrerez votre Accompagnateur à un point de rendez-vous dans le Parc. Celui-ci vous conduira près de l’Objet-abri, vous fera visiter, s’occupera de vos affaires et s’assurera que vous vous sentez à l’aise et que tout se passe comme prévu. Il est votre interlocuteur sur place - avant, pendant et après votre veille.

Dois-je rester debout toute l’heure ou puis-je m’asseoir ?

Vous passez la veille debout. Vous serez préparé à cette situation lors de l’atelier préparatoire. Pour toute personne incapable de se tenir debout pendant cette période, un siège est disponible.

Puis-je prendre des photos dans l’Objet-abri ?

Non, vous ne pouvez pas prendre de photos pendant votre veille. C’est l’Accompagnateur qui prendra une photo de vous.

Comment savoir que l’heure de veille est écoulée ?

Votre Accompagnateur viendra vous chercher à la fin de l’heure de veille. Il veillera à ce que vous puissiez vous concentrer pleinement lors de la veille.

Que se passe-t-il après ma veille ?

Après votre veille, votre Accompagnateur prendra une photo de vous. Vous serez ensuite conduit dans une pièce, l’Annexe, située juste à côté de l’Objet-abri, où vous pourrez écrire vos impressions dans le Livre des Veilleurs. Une boisson et une collation vous seront proposées. Votre veille sera suivie d’un événement de partage à une date ultérieure, où vous rencontrerez les autres participants ainsi que Joanne Leighton et les danseur·euses de la compagnie WLDN. Vous êtes également invité à la parade-cérémonie de clôture du 2 octobre 2022 qui conclut le projet. C’est là que tous les participants peuvent se rencontrer.

Puis-je manger ou boire pendant ma veille ?

Non. Vous pouvez le faire avant la veille ou bien après, lors du temps de recueil des impressions.

Puis-je emmener mon chien ?

Non. Les animaux domestiques ne sont pas autorisés dans l’Objet-abri, à l’exception des chiens-guides, à condition que le propriétaire et l’animal puissent l’atteindre en toute sécurité.

L’abri est-il climatisé ?

Non. Cependant, un système de ventilation garantit un climat ambiant agréable.

Serai-je enfermé dans l’Objet-abri ?

Non, la porte sera fermée mais restera déverrouillée.

Puis-je fumer dans l’Objet-abri ?

Non, il est absolument interdit de fumer dans toute la Maison du Parc.

La veille a-t-elle également lieu par mauvaise visibilité ou par mauvais temps ?

Même si la visibilité est mauvaise, votre veille se déroulera dans l’abri, car vous pourrez toujours vivre un moment spécial au lever ou au coucher du soleil. En cas d’intempéries (vents violents), l’Accompagnateur garantit la sécurité et une solution sur place est trouvée.

Dois-je porter quelque chose de spécifique ?

Vous pouvez vous habiller en fonction de la météo. Bien que l’abri soit vitré et chauffé par temps froid, il ne s’agit que d’une structure temporaire. Portez également des chaussures robustes sans talons hauts. Pensez à amener des lunettes de soleil car les rayons du soleil peuvent être puissants.

Puis-je emporter mon téléphone, ma montre avec moi ?

Non, le Veilleur est seul et sans accès à son téléphone portable, sa montre ou son appareil photo. L’Accompagnateur surveille vos objets personnels pendant votre veille.

Et si je suis en retard ?

Il est extrêmement important que vous arriviez à l’heure, si quelque chose vous retarde de manière inattendue, veuillez contacter votre Accompagnateur.

Combien de fois puis-je participer ?

Chaque Veilleur ne participe qu’une seule fois. Une fois que vous avez participé à la veille, vous pouvez si vous le souhaitez devenir Accompagnateur.

Et si je ne peux pas participer, puis-je changer ma date ?

Les dates sont attribuées sur la base du premier arrivé, premier servi, donc si vous n’êtes plus disponible, nous ne pouvons pas garantir une date ultérieure. Nous ferons de notre mieux pour vous proposer une autre date ou vous ajouter à la liste d’attente.

Je ne veux pas que mon prénom et ma photo soient publiés. Puis-je participer en tant que Veilleur ?

Malheureusement non. Votre photo et votre prénom sont une partie importante du projet. Des droits d’autorisation à l’image sont signés lors de l’atelier préparatoire.

Le Projet

Une création monumentale ouverte à toutes et tous

Le Cycle des Veilleurs de Joanne Leighton, est une œuvre chorégraphique, fédératrice, tissant des liens entre les citoyens et ouverte au plus grand nombre.

Avec cette performance participative créée dans le contexte des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la chorégraphe propose aux habitants de « veiller » chaque matin et chaque soir, une heure au lever du soleil et une heure au coucher du soleil, depuis un point culminant. Piloté par la Maison populaire, Le Cycle des Veilleurs se déroule du 2 octobre 2021 au 2 octobre 2022 à la Maison du Parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, entre Montreuil et Bagnolet. Un objet-abri unique est créé spécialement, conçu par le designer et scénographe Benjamin Tovo, sur le toit de la Maison du Parc.

Une création de Joanne Leighton. Performance portée collectivement par WLDN / Joanne Leighton, la Maison Populaire de Montreuil et l’Atelier de Paris/ Centre de Développement Chorégraphique National, le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Paris.
Avec le soutien du Paris Réseau Danse (Atelier de Paris/CDCN, L’étoile du nord-scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la danse, micadanses/ADDP et Le Regard du Cygne/AMD XXe), de la Direction générale de la création artistique – Ministère de la Culture, de la Région Ile-de-France et de la Ville de Montreuil. Dans le cadre de la Nuit blanche Métropolitaine. (…). Lire la suite

Inscription des Veilleurs

Les inscriptions sont ouvertes depuis le jeudi 2 septembre 2021 à 14 h. Vous pouvez vous inscrire en ligne sur notre site.

Si vous souhaitez participer en tant que Veilleur à la performance Le Cycle des Veilleurs saison 21/22, vous pouvez vous inscrire en ligne, sur ce site. Il suffit de cliquer sur l’onglet « calendrier » puis de choisir « Je m’inscris à une veille ».
Vous serez recontacté·e par notre chargé de mission qui répondra à toutes vos questions et vous proposera les dates de l’atelier préparatoire.

Partenaires

Saison 2021/2022

Calendrier de la Saison 21/22

02/10/2021 au 02/10/2022

Les heures affichées dans le calendrier correspondent aux heures du lever et du coucher du soleil.
Le matin, la veille débute à l’heure du lever du soleil (arrivée 30 minutes avant l’heure indiquée)
Le soir, la veille débute 1 heure avant le coucher du soleil (arrivée 30 minutes avant l’heure indiquée)


Vous pouvez vous inscrire sur cette page, le calendrier ci-dessus affichera les prénoms des veilleurs après la validation des inscriptions.


Vue sur Montreuil, Bagnolet et Paris

De l’objet-abri situé sur le toit de la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands, vous pourrez observer les villes de Montreuil, Bagnolet ou Paris.
Deux larges ouvertures au sein de l’objet-abri permettent de choisir son point de vue, ou même d’alterner de point de vue lors de la veille.

Matin ou soir ?

Êtes-vous du matin ou du soir ?
Vous souhaitez arriver à l’objet-abri très tôt le matin, de nuit, et repartir le jour levé ?
Vous préférez rejoindre l’objet-abri de journée, et le quitter une fois la nuit tombée ?

Selon vos envies et votre « chronotype », vous pouvez choisir de veiller le matin ou le soir. À vous de le déterminer lors de votre inscription.

Sarah

samedi 2 octobre 2021 à 18 h 27

La première veille du Cycle des Veilleurs s’est déroulée ce samedi 2 octobre 2021 de 18 h 27 à 19 h 27, avec la présence exceptionnelle de Sarah Ourahmoune en tant que première « veilleuse ».

« Chers tous,

je sors de ma veillée. La première. Cette expérience unique a été déroutante. Elle m’a imposé un stop dans une vie où je cours. Une vie où je ne vois plus la pluie glisser le long des vitres ; les arbres se secouer, les gens marcher.

Elle m’a rappelé que je ne savais plus écouter le vent et apprécier la ville. Merci pour cette formidable incroyable aventure.

Je prendrais le temps, désormais, d’observer, d’écouter et d’apprécier la vie ! »

Sarah Ourahmoune

Sarah Ourahmoune est la boxeuse française la plus médaillée : vice-championne Olympique aux Jeux de Rio 2016, championne du monde en 2008, triple championne de l’Union européenne et dix fois championne de France.
Elle est actuellement Vice-Présidente du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Vice-Présidente de la Fédération Française de Boxe, membre du CA du COJO Paris 2024, conférencière, et Directrice Générale de Boxer Inside.

Yosra

« Malgré la pluie torrentielle et un ciel nuageux, le jour s’est levé. On arrive à voir de plus en plus loin, de plus en plus net, les traits d’une ville qui se dessine et d’un jour qui prend vie.
Un instant magique, comme un rêve éveillé.
Une impression de renaissance.

Merci »

Yosra

Jorge

« Comment veiller ? Sur qui ? Sur quoi ? Pourquoi ? Quelles relations de pouvoirs ?

Au début j’ai mis un moment pour trouver une sorte d’équilibre physique et mental. Après avoir choisi le côté de l’abri depuis lequel j’allais veiller, beaucoup de pensées défilaient dans ma tête. (...) J’ai d’abord pensé à moi-même, mon reflet sur la vitre me renvoyait à moi, une veille sur moi.

(...) Puis j’ai fermé les yeux, j’ai senti le soleil sur ma peau et ma respiration. J’ai fait un "zoom out" géographique, j’ai voyagé jusqu’à la Colombie et j’ai pensé à chaque membre de ma famille". Mon coeur et mon esprit étaient prêts pour veiller sur les autres.

(...) le soleil se couche et c’est la fin... mais je veux continuer. »

Jorge

Camille

« é-VEILLE des sens

Merci pour ce moment suspendu »

Camille

Les ateliers préparatoires

25 ateliers sur l’année

Voici les dates des ateliers préparatoires proposés en amont des veilles, animés par la chorégraphe Joanne Leighton ou par les danseuses et danseurs Flore Khoury, Camille Cauwet, Cécile Theil-Mourad, Gerry Quevreux.
Ces ateliers se déroulent de 18 h 30 à 20 h à la Maison du parc départemental Jean Moulin - Les Guilands.

  • mardi 21 septembre 2021
  • mardi 5 octobre 2021
  • jeudi 21 octobre 2021
  • mardi 9 novembre 2021
  • mardi 23 novembre 2021
  • mardi 7 décembre 2021
  • jeudi 16 décembre 2021
  • mardi 4 janvier 2022
  • mardi 18 janvier 2022
  • mardi 1 février 2022
  • mardi 15 février 2022
  • mardi 8 mars 2022
  • mardi 22 mars 2022
  • mardi 5 avril 2022
  • mardi 19 avril 2022
  • mardi 10 mai 2022
  • mardi 24 mai 2022
  • mardi 7 juin 2022
  • mardi 21 juin 2022
  • mardi 5 juillet 2022
  • mardi 12 juillet 2022
  • jeudi 28 juillet 2022
  • jeudi 25 août 2022
  • jeudi 1 septembre 2022
  • mardi 20 septembre 2022

En amont de la per­for­mance, chaque Veilleur est invi­té à assis­ter à un ate­lier pré­pa­ra­toire. Ces ate­liers de pra­ti­que artis­ti­que regrou­pent tous les 15 jours, envi­ron 30 futurs par­ti­ci­pants aux veilles.

Lors de cet ate­lier, un artiste formé par Joanne Leighton présente le concept de la per­for­mance et vous mon­tre des exer­ci­ces pour vous mettre en situa­tion de veille. Ces exer­ci­ces sont conçus pour vous pré­pa­rer à rester concen­tré pen­dant une heure en un seul endroit – l’objet-abri - et à per­ce­voir cons­ciem­ment votre propre corps, vos pen­sées et vos sen­ti­ments ainsi que votre envi­ron­ne­ment. Les ques­tions d’orga­ni­sa­tion seront également cla­ri­fiées dans cet ate­lier, auquel vous devez assis­ter pour par­ti­ci­per à la veille.

Vincent

« Je suis venu, j’ai vu et ai été vaincu par la beauté froide de ces deux villes, oscillant entre ombres et lumières »

Vincent

Romain

« Saisir le temps présent pour s’abandonner un instant. Captivant, déroutant, émouvant. Comment exprimer le flot de pensées, voir le temps filer, se figer, perdurer, s’estomper.

Une expérience qui est en réalité des expériences. »

Romain

Ricardo

« Au départ j’observe les gens, puis j’essaye de trouver sur le paysage les endroits à Paris et à Montreuil que je connais.
Le temps passe, ni vite, ni long. Mais je me rends compte de la transition visuelle et de lumière qui s’est créée dans l’espace. À la fin c’est assez plastique et spectaculaire quand le soleil se couche dans le cadre lumineux. »

Ricardo

Sylvie

« Quel beau projet, je confirme.
Ravie d’avoir été une partie de ce tout.
Mon Dieu ! Comme le soleil se lève vite ! vite...
Se réchauffer à sa chaleur une fois qu’il est plus haut ; prendre son énergie et aller admirer l’effet de ses rayons de l’autre côté, sur les tours, sur les différentes strates d’architecture.
(...)
Lumière forte, lumière planante, lumière cachée, lumière douce. »

Sylvie

Pierre

« En trente ans de vie parisienne, il me semble, et j’en suis même certain, n’avoir jamais assisté au coucher du soleil à l’horiz...en. Oui c’était zen ! Merci pour le spectacle. Bonne veille. »

Pierre

Revue de presse

J’ai testé “Le Cycle des veilleurs” du Grand Paris, et c’était beau

Télérama du 11 octobre 2021

Un article de Pierre Pinelli

« La performance participative, imaginée par la chorégraphe Joanne Leighton, permet aux habitants du Grand Paris de veiller sur la ville du toit de la Maison du Parc départemental Jean-Moulin Les Guilands, à cheval sur Montreuil et Bagnolet.

Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de contempler le coucher du soleil sur notre horizon urbain. Ce mercredi 6 octobre 2021 n’est donc pas tout à fait comme les autres. Nous sommes ici pour veiller. De 18h19 à 19h19 tapantes. Une heure, pas moins, pas plus. L’expérience, baptisée « Le Cycle des veilleurs », s’inscrit dans le cadre d’une performance participative et immersive, imaginée par la chorégraphe Joanne Leighton, et pilotée par la Maison populaire de Montreuil, dans la perspective de l’Olympiade culturelle des Jeux de Paris 2024.

Chaque jour, sur un an, à compter du 2 octobre, au coucher et au lever du soleil, un habitant du Grand Paris vient veiller sur la ville depuis un point culminant de celle-ci. En l’occurrence du toit de la Maison du Parc départemental Jean-Moulin Les Guilands, 26 hectares de verdure haut perchés, à cheval sur Montreuil et Bagnolet ; toit sur lequel à été aménagé un « objet-abri » en bois, conçu par le designer et scénographe Benjamin Tovo. » (...)

Lire l’article de Télérama

Revue de presse

Et si vous méditiez seul sur les hauteurs de Bagnolet pour une œuvre d’art collective ?

Le Parisien du 2 octobre 2021

Un article d’Anthony Lieures

« C’est un spectacle qui se jouera en silence, au-dessus de vos têtes, chaque matin au lever du soleil et chaque soir à son coucher pendant un an. Jusqu’au 1er octobre 2022, il réunira 730 personnes associées dans cette « chorégraphie participative » qui aura lieu sur le toit de la Maison du parc Jean-Moulin - Les Guilands à Bagnolet, avec une vue panoramique sur Paris et sa banlieue.
Le Cycle des veilleurs, cette idée imaginée par la chorégraphe Joanne Leighton, sera lancé ce samedi en fin de journée à l’occasion de la Nuit Blanche. « L’idée, c’est de créer une œuvre chorégraphique à la taille de la ville et pas d’un plateau de danse, explique Joanne Leighton, danseuse et chorégraphe d’origine australienne, qui a imaginé ce projet depuis une dizaine d’années. C’est aussi d’ouvrir le projet à tous, de faire accéder cet art au plus grand nombre. » (...)

Lire l’article du Parisien

Revue de presse

Entrez dans la peau d’un gardien de phare urbain à Bagnolet

Enlarge Your Paris le 14 octobre 2021

Un article de Joséphine Lebard

« Veiller sur le Grand Paris tel un gardien de phare, au lever et au coucher du soleil, c’est le rôle que vous invite à jouer la chorégraphe Johanne Leighton à Bagnolet dans le cadre de son projet « le Cycle des Veilleurs », du 2 octobre 2021 au 2 octobre 2022.

Imaginez : vous êtes seul, au sommet de la Maison du parc – située dans le parc Jean-Moulin-Les Guilands, à cheval sur Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) – avec une vue imprenable sur Paris et le Grand Paris. Vous êtes installé dans un objet-abri conçu par le designer Benjamin Tovo. Vous avez laissé chez vous votre téléphone, votre montre. Rien ne peut vous distraire. Vous avez une mission : observer le lever ou le coucher du soleil sur le Grand Paris. »

Lire l’article du blog Enlarge Your Paris

Revue de presse

En Seine-Saint-Denis, des Veilleurs de ville se relaient dans un abri architectural

Culture matin du 30 septembre 2021

Un article de Thomas Corlin

« Pour la Nuit Blanche du 2 octobre 2021, Joanne Leighton lance son projet de Cycles de Veilleurs dans le Parc Jean Moulin à Montreuil (Seine-Saint-Denis), où des particuliers se succèderont pendant un an sur deux veilles quotidiennes de la ville. Le dispositif, simple et participatif, est une des rares pièces qui a pu se maintenir à travers la crise, d’après la chorégraphe australienne Joanne Leighton.

Chaque jour, au lever et au coucher du soleil, pendant une heure, une personne observe la ville, debout, depuis un objet architectural conçu comme un abri pour l’occasion et installé sur un panorama. Cette fois-ci, cette boîte est posée sur le toit de la maison du parc Jean Moulin, entre Bagnolet et Montreuil. L’expérience se mène seul, sans téléphone portable, en position debout. Un accompagnateur présente les lieux au veilleur 30 minutes avant chaque veille. La performance a lieu tous les jours sur un cycle d’un an. » (...)

Lire l’article sur le site Culture matin

Revue de presse

Voulez-vous veiller sur NOUS ?

Seine-Saint-Denis le magazine du 6 octobre 2021

Un article de Isabelle Lopez

« L’artiste australienne Joanne Leighton et sa compagnie WLDN s’installent pour un an dans le parc Jean-Moulin à Montreuil avec la performance Le Cycle des Veilleurs ! Interview.

Au moins 730 personnes sont attendues à la performance Le Cycle des Veilleurs. Si vous avez plus de 16 ans, réservez votre place. Une expérience unique qui a démarré le 2 octobre avec la boxeuse Sarah Ourahmoune ! » (...)

Sarah Ourahmoune, Vice-championne olympique de boxe anglaise aux JOP de Rio en 2016 :

« C’est une expérience assez déroutante. Moi qui n’ai pas le temps de m’arrêter, qui ai l’habitude de courir après le temps, après les projets, j’ai pensé que ça allait être très compliqué de rester une heure dans une cabine seule face à moi-même. C’était presque un défi pour moi. Est-ce que je vais être capable de le faire ? Les cinq premières minutes m’ont paru assez longues. Mais très vite, j’étais pleine de sensations, pleine de pensées. Je me suis dit quand Romain est venu me chercher : « déjà ! » Ce fut presque une introspection pour moi. Je me suis rendue compte que cela faisait des années que je n’avais pas regardé la pluie couler sur une vitre, les nuages passer. Je me suis rappeler que lorsque j’étais en CP, CE1 je jouais à tracer avec mon doigt des dessins sur les vitres. J’ai eu beaucoup de chance qu’il fasse mauvais temps. Il y avait l’odeur du bois, le vent qui frappait. Des choses simples. Petit à petit l’obscurité s’est installée. Les éclairages sont arrivés avant l’obscurité. Je me suis mis à imaginer ce qui se passe. C’était un bon moment. Ça m’a permis d’apprécier la ville, la vie. Merci pour cette expérience. »

Lire l’article de Seine-Saint-Denis le magazine

Le Cycle des Veilleurs

Une création de Joanne Leighton

Performance portée collectivement par WLDN / Joanne Leighton, la Maison Populaire de Montreuil et l’Atelier de Paris/ Centre de Développement Chorégraphique National, le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Paris.

Avec le soutien du Paris Réseau Danse (Atelier de Paris/CDCN, L’étoile du nord-scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la danse, micadanses/ADDP et Le Regard du Cygne/AMD XXe), de la Direction générale de la création artistique – Ministère de la Culture, de la Région Ile-de-France et de la Ville de Montreuil. Dans le cadre de la Nuit blanche Métropolitaine.

Le Cycle des Veilleurs est une proposition inédite créée à partir du projet Les Veilleurs de Joanne Leighton, initialement conçu localement pour durer un an. Joanne Leighton propose cette fois un relais de Veilleurs sur plusieurs saisons qui se dérouleront les uns après les autres pour permettre de rendre accessible l’expérience immersive au plus grand nombre.

Le Calendrier de la performance du Cycle des Veilleurs

Le Cycle des Veilleurs 2021/2022
du 02/10/2021 au 02/10/2022 sur la Maison du Parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands en Seine-Saint-Denis.
Piloté par la Maison Populaire de Montreuil.

à suivre !

WLDN – Joanne Leighton

Joanne Leighton est une chorégraphe et pédagogue belge, d’origine australienne installée en Île-de-France, dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale et évolutive.

Sa démarche explore les notions d’espace et de site comme un tout, un commun peuplé de territoires, d’identités, d’espaces interdépendants. Elle propose un travail sur scène et hors scène où chaque lieu au-delà des frontières, où chaque corps au-delà des individualités, deviennent le champ de l’expérimentation chorégraphique et interpellent la notion du même et de l’autre.

Artiste chorégraphique au sein de l’Australian Dance Theater (1986–1991), Joanne Leighton habite Londres pendant 2 ans, puis crée sa compagnie Velvet à Bruxelles en 1993. En 1994 et en 2010, elle reçoit le Prix de la SACD Belgique pour son parcours. Joanne Leighton dirige ensuite le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort entre 2010 et 2015. Depuis 2015, sa compagnie WLDN, projet et philosophie, est implantée en Île-de-France. Depuis 2018, elle est Administratrice à la chorégraphie et membre du Conseil d’Administration de la SACD, vice-présidente musique et danse ; membre du Conseil d’Administration Beaumarchais et membre du Conseil d’Administration de la Maison du Geste et de l’Image.

Joanne Leighton crée des pièces comme 9000 Pas, sextet dansé sur un parterre de sel sur Drumming, de Steve Reich ; Songlines, pièce pour huit danseurs, créée sur la composition musicale In C de Terry Riley, qui saisit le mouvement fondateur de la marche ; I am sitting in a room, quatuor sur le texte éponyme d’Alvin Lucier ; Made in… Séries, pièce in situ avec 99 habitants est créée dans 20 villes différentes en France, Belgique, Autriche, Allemagne, Danemark et à Cuba ; Les Modulables, composée de courtes pièces, aux formats divers, en perpétuelle invention depuis 10 ans. Joanne Leighton et le metteur en scène Christoph Frick cosignent en 2014 le spectacle Melting Pot pour 9 jeunes interprètes, tous issus de l’immigration. Joanne Leighton vient de créer People United (création le 6 mai 2021) : pièce pour 9 danseurs et 3ème volet de la trilogie que la chorégraphe consacre aux mouvements universels.

En 2019, Joanne Leighton remet à jour le cadavre exquis chorégraphique qu’elle avait lancé à 57 de ses pairs (avec Exquisite Corpse en 2012), avec une création d’un solo à trois corps : Corps Exquis. Cette même année, elle répond à la commande du Festival Concordan(s)e avec l’autrice Camille Laurens en créant L&L.

En 2011, Joanne Leighton crée Les Veilleurs pour 732 participants à Belfort : une personne chaque matin et une chaque soir veillent sur la ville et sa région pendant une heure, au lever et au coucher du soleil, et ainsi de suite pendant 365 jours. Sur ces mêmes principes, depuis 2011, Joanne Leighton remonte cette œuvre chorégraphique pour les villes de Laval, Rennes, Haguenau, Freiburg (Allemagne), Évreux, Dordrecht (Pays-Bas), Graz (Autriche), Munich (Allemagne) et Hull (Angleterre).

En parallèle, elle instaure une pratique de marche performative avec WALK #1 Belfort-Freiburg, un parcours de 127 kilomètres le long des cours d’eau.

Pédagogue internationalement reconnue, Joanne Leighton donne régulièrement des cours, ateliers, interventions pédagogiques et conférences autour de son travail artistique : à l’International Symposium Art & Urban Planning IN-SITU à Graz (Autriche) ; aux Beaux-Arts de Toulouse, au Laboratoire Urbain Nordic à Helsinki (Finlande), à l’Université de Rouen et à l’École d’Architecture Paris-Villette ; pour le Séoul International Choreographic Center (Corée du Sud) et à la Ménagerie de Verre à Paris ; à l’Atelier de Paris / CDCN… Joanne Leighton accorde également une grande importance à l’éducation artistique et culturelle et mène chaque saison un vaste programme d’actions envers différents publics avec sa compagnie.

Les pièces de Joanne Leighton sont produites et présentées dans de nombreux lieux en France et à l’étranger comme au ZEF, Scène nationale de Marseille, Festival June Events de l’Atelier de Paris / CDCN, La Briqueterie / CDCN du Val-de-Marne, L’Espace 1789, Scène conventionnée d’intérêt national - art et création - pour la danse, Les Quinconces - L’espal Scène nationale du Mans et à l’étranger, au Festival Tanztage de Potsdam (DE), au Kobenhavns Internationale Teater (DK), à La Strada de Graz (AT), au Freedom Festival à Hull (UK), pour le festival Oerol de Terschelling aux Pays-Bas (NL)…

www.wldn.fr

La Maison populaire

Endroit propice aux convergences artistiques et forgé sur des valeurs d’éducation populaire, la Maison pop de Montreuil a pour horizon de faire éclore les étonnements et cultive des formes ouvertes d’ateliers de pratiques artistiques et culturelles en direction des adultes, des adolescent·es et des enfants. Chaque saison, elle accueille plus de 2600 adhérent·es et propose des ateliers de pratique dans les domaines des arts visuels, du numérique, de la musique, du sport, de la danse, du cirque et du théâtre, ce qui vise à favoriser un large accès à la culture et aux loisirs. La Maison pop encourage ces pratiques amateurs, en les valorisant par l’expression scénique et des monstrations tout au long de l’année tout en créant la rencontre avec les artistes professionnels en résidence à la Maison populaire.

Pensée comme une Fabrique créative ouverte sur le monde, la Maison populaire développe un processus de recherche et d’expérimentation au sein d’un Centre d’art contemporain, d’un Fablab et à travers des résidences artistiques. Le Centre d’art contemporain accueille chaque année une résidence de jeunes commissaires et un·e artiste numérique pour la réalisation d’un cycle de trois volets d’expositions, de production d’œuvres et une quinzaine d’évènements associés. En regard des pratiques amateurs musicales et chorégraphiques, la Maison populaire développe une programmation de concerts de musique actuelle et soutient la création musicale et chorégraphique à travers les Nuits pop, rendez-vous nocturnes des pratiques artistiques pros & amateurs.

Les actions qu’elle propose dans les domaines des arts visuels, du numérique, de la musique, de la philosophie, des sciences humaines, viennent ici croiser les publics pour susciter la curiosité, favoriser l’échange et créer la rencontre.

Cette première édition du Cycle des Veilleurs pilotée par la Maison populaire de Montreuil incarne cette volonté de développer des projets hors les murs afin de mettre en récit le territoire, de solliciter les habitant·es pour qu’ils deviennent acteurs et actrices des projets culturels de leur ville.

www.maisonpop.fr

Département de la Seine-Saint-Denis - La Maison du Parc départemental Jean Moulin – Les Guilands

La Maison du Parc Jean-Moulin - Les Guilands est située au sein du parc départemental de 26 hectares, né de l’union du parc communal des Guilands à Montreuil et du parc départemental Jean-Moulin à Bagnolet.

Territoire au coeur des olympiades de 2024, le Département de la Seine-Saint-Denis veut faire de cet événement et de son Olympiade culturelle un événement festif, populaire et inclusif.
C’est pour cela que le Département a souhaité s’impliquer dans Le Cycle des Veilleurs. Le projet place en son coeur les habitant·es du territoire, et crée une communauté riche de sa diversité, à laquelle il est proposé de partager et d’exprimer un rapport différent à la ville, aux paysages, au temps. Cet engagement reflète la volonté du Département d’accompagner des projets ambitieux, singuliers et inclusifs, au travers desquels la création contemporaine permet de faire évoluer le regard sur le territoire ou apporter un souffle nouveau en cette période de crise.
Le Département a choisi le parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands pour accueillir le premier cycle des Veilleurs. Un parc devenu au fil des années un centre d’intérêt territorial de part sa qualité paysagère variée mêlant lieux intimistes et perspectives sur Paris et Montreuil.

parcsinfo.seinesaintdenis.fr

Atelier de Paris / CDCN

L’Atelier de Paris est un Centre de développement chorégraphique national au service de l’art et de la communauté chorégraphique. Il conjugue des missions de soutien à la création et à la diffusion par le biais de sa Saison en création(s) et du festival JUNE EVENTS, tout en développant un large programme d’actions artistiques et culturelles ainsi qu’une offre de masterclasses pour les professionnel·le·s.

La création
L’accompagnement s’envisage en fonction des spécificités des projets et des besoins des compagnies à toutes les étapes de la création, de la conception à la représentation. Ainsi, parmi les résidences de création, la plupart donnent lieu à la présentation de leur spectacle dans le cadre de la « Saison en création(s) » ou du festival JUNE EVENTS. Elles peuvent être aussi l’occasion pour le public de rencontrer les équipes artistiques lors d’ouvertures. Un soutien est également possible pour des résidences de recherche ou la reprise d’un spectacle.

La diffusion
Afin de permettre aux spectacles d’avoir un écho au-delà des premières représentations, l’Atelier de Paris travaille en synergie avec plusieurs partenaires, permettant ainsi une nouvelle diffusion de certaines créations la saison suivante. Ainsi, plusieurs spectacles créés à l’Atelier de Paris ou du répertoire des compagnies soutenues vont trouver une plus large visibilité à Paris, mais aussi en Île-de- France, hors du réseau des lieux labellisés danse.

L’éducation artistique et culturelle
Toute l’année, l’Atelier de Paris propose des actions artistiques en milieux scolaire, associatif, culturel, socio-culturel, hospitalier et carcéral. Les parcours de saison allient des temps de pratique, de découverte des œuvres, de transmission de la culture chorégraphique et des temps réflexifs.

La formation continue
Chaque saison, l’Atelier de Paris / CDCN permet à des professionnel·les du monde entier de suivre une formation continue de haut niveau dispensée par des artistes parmi les plus important·e·s de la scène nationale et internationale.

L’Atelier de Paris / CDCN a présenté depuis plus de 10 ans la totalité des créations de Joanne Leighton. En juin 2021, sa dernière création People United coproduite par le CDCN a fait l’ouverture de la 15e édition de son festival JUNE EVENTS. C’est pourquoi, mu par son soutien au parcours de l’artiste et sa volonté de placer la rencontre entre l’art et les citoyen·ne·s au coeur de son action, l’Atelier de Paris s’associe à la performance le Cycle des veilleurs.

www.atelierdeparis.org

Paris Réseau Danse

Depuis janvier 2015, l’Atelier de Paris / CDCN, L’étoile du nord-scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la danse, Micadanses/ADDP et Le Regard du Cygne/AMD se sont rassemblés au sein du Paris Réseau Danse. Ces quatre établissements, qui soutiennent les artistes dans la réalisation de leurs projets de création, la diffusion de leurs spectacles, l’affirmation de leurs parcours, défendent ensemble des choix communs et des espaces de réflexion, en complicité avec d’autres partenaires.

Chaque année, le Paris Réseau Danse soutient deux compagnies pour une résidence de création qui bénéficient de plusieurs périodes de travail, d’un apport en coproduction et de diffusion de leur création et de leur répertoire. Tous les deux ans, une compagnie bénéficie du soutien des membres du réseau pour une résidence longue.

Suite au dernier appel à projet, le Paris Réseau Danse soutiendra les chorégraphes Rebecca Journo pour une résidence de création et Fabrice Ramalingom pour une résidence de deux ans qui débuteront en septembre 2021. Nina Vallon poursuivra sa résidence une seconde saison pour le projet Le Lapin et la Reine.


Les lieux du Paris Réseau Danse :

  • L’Atelier de Paris / CDCN
    Centre de développement chorégraphique national – Cartoucherie Paris 12
  • L’Étoile du Nord
    Scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la danse – Paris 18
  • Le Regard du Cygne
    AMD XXe – Paris 20
  • Micadanses
    Association pour le développement de la danse à Paris – Paris 4

www.parisreseaudanse.com